09 Déc 2010

Le voleur de diamants noirs dans un restaurant du guide Michelin

Près de 10 kg de truffes du Périgord ont été dérobés au Château de Vauchoux. L’un des receleurs a été condamné à une amende, l’autre, un boucher-charcutier-traiteur haut-saônois, a été relaxé.

Deux individus multirécidivistes, l’un de 26 ans, l’autre de 25 ans, ont été poursuivis pour vol en réunion devant le tribunal correctionnel de Vesoul, jeudi matin. Entre les 13 et 17 mars derniers, ils ont fait main basse sur 9,5 kg de truffes Tuber Melanosporum surgelées, rangées dans une caisse, au Château de Vauchoux,seul établissement haut-saônois à figurer dans la guide Michelin. Le jeune de 26 ans connaissait les lieux pour y avoir été apprenti au cours de l’année 2007. La direction du restaurant gastronomique, le seul étoilé en Haute-Saône, avait décidé de « faire confiance » à celui qui avait dix condamnations à son casier judiciaire.

A la barre, un artisan boucher-charcutier-traiteur haut-saônois devait répondre de recel. Il a fait l’acquisition de trois truffes de 60 g chacune pour un montant total de 80 euros. « Si j’avais su que ces truffes ne provenaient pas de la tata du Périgord comme on me l’a raconté, jamais je ne me serais retrouvé ici, devant le tribunal ! », a-t-il souligné au président François Strawinski. Me Jean-Marc Florand, du barreau de Paris, a assuré sa défense. Aux côtés du boucher, un autre homme, âgé de 48 ans, a dû répondre d’une infraction de recel également. Dans ce dossier, ce quadragénaire a endossé le costume de « VRP de la truffe ».

En mai dernier, le chef étoilé était venu rendre visite au boucher haut-saônois. Alors qu’ils évoquaient de « beaux produits », ce dernier a proposé au cuisinier de venir voir les truffes dont il avait fait l’acquisition. Le chef étoilé a alors reconnu ses truffes, toujours emballés dans leur sachet d’origine.

Alexia Koenig, substitut du procureur, a réclamé : six mois de prison dont trois mois assortis d’un sursis de mise à l’épreuve pour le voleur de 26 ans, absent jeudi matin à l’audience, six mois ferme pour le voleur de 25 ans, 150 euros d’amendes pour le receleur de 48 ans et 200 euros d’amendes pour le boucher.

Jugement : trois mois de prison ferme avec révocation du sursis de mise à l’épreuve prononcé en septembre 2009 à hauteur de six mois pour le jeune de 25 ans ; six mois de prison dont trois mois assortis d’un sursis de mise à l’épreuve avec obligation d’indemniser la victime et de travailler pour le jeune de 26 ans ; 200 euros d’amendes pour le receleur quadragénaire ; relaxe pour l’artisan boucher. Les trois prévenus devront payer solidairement 8.350 euros au restaurateur au titre du préjudice matériel et un euro au titre du préjudice moral.

Séverine Garchery

http://www.lapressedevesoul.com/actualite/Prison-ferme-pour-les-voleurs-de-diamants-noirs-dans-un-restaurant-du-guide-Michelin-1232.html