17 Oct 2009

Satisfaction pour David Le Goff, qui depuis deux ans se bat pour que le dossier du décès de sa mère soit rouvert.

Le Télégramme (Bretagne)


Régions , samedi 17 octobre 2009, p. MHN2

Morbihan

[C’est un David Le Goff très ému, avec des vibratos dans la voix, qui a fait l’annonce, hier, en milieu de matinée, de la décision du tribunal de Rennes.]

C’est un David Le Goff très ému, avec des vibratos dans la voix, qui a fait l’annonce, hier, en milieu de matinée, de la décision du tribunal de Rennes. Le dossier pour lequel il se bat depuis plusieurs années va être rouvert pour un complément d’information. Après ces nouvelles investigations, le juge prendra une décision quant à la suite à donner à cette sombre affaire.

 

Suicide ou homicide?

 

Le 27 juillet 2005, Marie-ThérèseBogard avait été retrouvée morte dans l’étang de sa propriété, à Guern près de Pontivy. Après plus de deux ans d’instruction, le tribunal de Lorient avait établi une ordonnance de non-lieu en 2007, concluant à un suicide. Le fils de la victime, David Le Goff, n’a jamais voulu croire à ces conclusions et, depuis, se bat sur tous les fronts pour que soit reconnue la thèse de l’homicide. Une bataille qu’il serait en passe de remporter aujourd’hui. En juin dernier en effet, à Rennes, Jean-Marc Florand, avocat de la partie civile, plaidait de nouveau en ce sens devant la chambre d’instruction de la cour d’appel de Rennes. La chambre a rendu sa décision, hier matin, et ordonné le retour du dossier devant le juge d’instruction de Lorient pour un complément d’information.

 

Régions : Morbihan

 

Illustration(s) :

 

Satisfaction pour David Le Goff, qui depuis deux ans se bat pour que le dossier du décès de sa mère soit rouvert. Photo Valérie Le Moigne

 

© 2009 Le Télégramme (Bretagne). Tous droits réservés.