24 Nov 2008

Un père condamné pour le viol de sa fille demande la révision de son procès

AFP – Journal Internet


Lundi 24 novembre 2008 – 15:45

Un père condamné pour le viol de sa fille demande la révision de son procès

PARIS (AFP) – Un père condamné pour le viol de sa fille a demandé lundi à la commission de révision des condamnations pénales, lors d’une audience à huis clos, de réexaminer son cas compte-tenu des rétractations de sa fille, qui a avoué dans un livre avoir menti.

 

D’après les avocats de la défense, l’avocat général s’est opposé à cette requête. Il aurait indiqué à l’audience que ces rétractations n’étaient « pas forcément crédibles », d’autant que le condamné a, durant un temps, lui-même reconnu les faits qui lui étaient reprochés.

 

Âgé de 55 ans, Antonio Madeira, petit entrepreneur du bâtiment, a été condamné en juin 2001 à douze ans de réclusion pour des viols répétés sur sa fille. Après six années de détention, il a bénéficié d’une mesure de liberté conditionnelle.

 

Mais, coup de théâtre, en septembre 2006, sa fille alors âgée de 21 ans avait écrit un livre « J’ai menti », dans lequel elle affirmait avoir inventé les faits de viol dont elle accusait son père pour se rendre intéressante.

 

Après ces révélations, la commission de révision avait en mars 2007 ordonné un supplément d’information pour confirmer que Virginie Madeira était vierge et pour évaluer la crédibilité de son témoignage.

 

Selon Mes Jean-Marc Florand et Michaël Doulikian, l’examen gynécologique démontre la virginité de la victime.

 

A leurs yeux, cet élément nouveau, ainsi que les rétractations de la victime dans un ouvrage postérieur à l’arrêt de la cour d’assises, devraient conduire la commission de révision à saisir la Cour de révision.

 

« Si les mots ont un sens, l’avis rendu par la commission devrait être favorable à la révision », a relevé Me Florand à sa sortie de l’audience, regrettant toutefois qu’en France, « l’autorité de la chose jugée l’emporte souvent sur la possibilité d’une erreur judiciaire ».

 

La commission rendra sa décision le 12 janvier. Elle pourra soit saisir la Cour de révision, étape décisive vers la révision, soit rejeter la requête de M. Madeira.

 

Depuis le début du XXe siècle, six dossiers criminels ont été au bout de la procédure de révision, qui s’est soldée par l’acquittement de personnes condamnées à tort.

 

Illustration(s) :

 

Jean-Christophe Verhaegen
Un père condamné pour le viol de sa fille a demandé lundi à la commission de révision des condamnations pénales, lors d’une audience à huis clos, de réexaminer son cas compte-tenu des rétractations de sa fille, qui a avoué dans un livre avoir menti.

 

© 2008 AFP – Journal Internet AFP. Tous droits réservés.