08 Sep 2007

Noyade à Guern : les causes du décès à définir

Ouest-France


Bretagne, samedi 8 septembre 2007, p. 11

Morbihan; Pontivy

Noyade à Guern : les causes du décès à définir

Marie-Thérèse Bogard est décédée le 27 juillet 2005 dans l’étang de sa propriété, située à Guern. Le 9 août 2005, le parquet de Lorient a ouvert une information judiciaire en recherche des causes de la mort.

 

« L’enquête a été faite sous contrôle du magistrat », indique le lieutenant Cécile Monnot, adjointe au commandant de la brigade de gendarmerie de Pontivy. L’information judiciaire est clôturée le 17 juillet 2006, favorisant l’hypothèse d’un suicide, mais une nouvelle instruction est ouverte le 15 septembre suivant. Après deux ans d’instruction, le tribunal de grande Instance de Lorient vient d’établir une ordonnance de non-lieu dans cette affaire et vient d’en informer le fils de la victime, l’unique partie civile.

 

Cependant, l’ordonnance établit que « l’information n’a pas permis de déterminer la cause première de la noyade de Mme Marie-Thérèse Bogard. Les multiples investigations et expertises réalisées en l’espèce, n’ont effectivement pas permis de trancher en l’hypothèse d’une chute accidentelle, celle d’un suicide ou bien encore celle d’une chute consécutive à un malaise cardiaque. »

 

Face à ce non-lieu et ses conclusions, le fils de la victime, David le Goff, vient de faire appel de la décision du juge et va, pour ce faire, rencontrer Maître Jean-Marc Florand la semaine prochaine.

En mai 2002, cet avocat parisien a fait innocenter et acquitter Patrick Dils, en prison depuis 15 ans pour le meurtre de deux enfants.

 

© 2007 Ouest-France. Tous droits réservés.