15 Oct 2013

La Ligue de défense judiciaire des musulmans a déposé 4 plaintes, contre « Charlie Hebdo », « Valeurs actuelles », Valls et le site Riposte laïque.

Le Point.fr – Publié le  – Modifié le 

Les trois avocats de la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM), parmi lesquels le pénaliste Jean-Marc Florand, ont déposé une plainte mardi contre Charlie Hebdo, le site islamophobe Riposte laïque, le magazine Valeurs actuelles et enfin Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur.

L’hebdomadaire satirique est accusé de « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». En juillet 2013, Charlie Hebdopubliait en une un dessin censé représenter un musulman qui affirmait : « Le Coran, c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles. »

L’association contre l’islamophobie a également décidé de déposer une plainte spécifiquement en Alsace-Moselle, où l’article 166 du Code pénal réprime le blasphème. Néanmoins, le régime du Concordat en vigueur dans ces trois départements (Haut-Rhin, Bas-Rhin et Moselle) ne tient pas compte de la présence de l’islam.

Outre les actions judiciaires contre des journaux ou des publications, Manuel Valls est également attaqué. Une requête a été déposée à la Cour de justice de la République pour « provocation à la discrimination et à la haine ». La plainte vise des propos que le ministre de l’Intérieur a tenus le 19 août 2013 selon lesquels « d’ici dix ans, on doit faire la démonstration que l’islam est compatible avec la démocratie ».